FINANCER VOTRE FORMATION

La formation professionnelle permet à un salarié, un demandeur d’emploi ou un intérimaire d’accéder à un niveau supérieur de qualification, de se perfectionner professionnellement, de changer d’activité ou de profession. Pour accéder une formation, une personne peut bénéficier de financements dont les critères d’attribution diffèreront en fonction de sa situation.

 

VOUS ÊTES DEMANDEURS D’EMPLOI

 

LE CIF-CDD


LE DISPOSITIF

 

  • Le congé Individuel de Formation permet aux salariés en CDD et/ou demandeurs d’emploi, sous certaines conditions, de suivre une formation financé par l’OPACIF de l’employeur (Salarié) ou du précédent employeur (Demandeur d’emploi).

 

LES CONDITIONS
 

  • Justifier de 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, dans les 5 dernières années (12mois pour les moins de 26 ans) – dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.

 

LES DÉMARCHES
 

  • Renseignez-vous auprès de votre (précédent) employeur pour connaître l’OPACIF auquel il est rattaché.
  • Vérifier votre éligibilité Auprès de l’OPACIF concerné et demander un dossier de demande de financement.
  • Contactez-nous pour échanger sur votre projet et compléter le dossier de demande de financement.

 

À SAVOIR
 

  • Les contrats d’apprentissages, contrats de professionnalisation et les contrats aidés sont exclus du calcul des 4 mois exigés, sauf pour les moins de 26 ans.
  • Le CIF-CDD doit commencer dans les 12 mois à compter de la fin du contrat.
  • La durée maximum du CIF-CDD est de 1 an à temps plein ou 1200h en discontinu.
  • Il existe un délai de franchise entre deux CIF (Ce délai exprimé en mois est égal à la durée du précédent Cif (en heures) divisé par 12. Il ne peut être inférieur à 6 mois ni supérieur à 6 ans.)

 

L’AIF


 

LE DISPOSITIF

  • Pôle emploi peut attribuer une aide individuelle à la formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques.
  • Son objectif est de financer des actions de formation qui ont pour vocation un retour rapide à l’emploi

 

LES CONDITIONS

  • Vous êtes en suivi à Pôle emploi, ou en accompagnement CRP/CTP ou CSP
  • Vous êtes demandeur d'emploi et votre démarche de formation est cohérente avec un objectif réaliste de reprise d'emploi ou d'activité

 

LES DÉMARCHES

  • Contacter son conseiller Pôle Emploi / Mission Locale

 

À SAVOIR

  • Un ou plusieurs co-financements peuvent accompagner l’AIF : le CPF (Compte Personnel de Formation), le chèque reconversion (aide de la Région), etc.

 

 

LE CPF


 

LE DISPOSITIF

  • Le CPF est un compte qui recense les heures de formation acquises par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu'à son départ à la retraite.
  • Le CPF recense les formations dont peut bénéficier personnellement les salariés et les demandeurs d’emploi.
  • Il s'agit de formations permettant notamment d’acquérir une qualification ou d'acquérir le socle de connaissances et de compétences, ou d'être accompagné pour la validation des acquis de l'expérience (VAE), ou de réaliser un bilan de compétences, ou de créer ou reprendre une entreprise.

 

LES CONDITIONS

  • Les demandeurs d’emploi peuvent utiliser leur CPF pour suivre une action de formation. L’accord du Pôle emploi n’est pas nécessaire si la formation souhaitée est éligible au CPF et si le demandeur d’emploi  dispose d’un crédit d’heure suffisant.
  • Si le crédit d’heure n’est pas suffisant le demandeur d’emploi pourra formuler une demande auprès de son conseiller Pôle emploi pour faire valider son projet de formation et bénéficier des financements existants (Etat, région, etc.).
  • Toutefois, quelle que soit la situation, le demandeur d’emploi doit informer son conseiller Pôle emploi de sa démarche.

 

LES DEMARCHES

  • Activer le compte sur le site www.moncompteformation.gouv,
  • Saisir les heures DIF (si le titulaire du compte dispose d’heures mobilisables au 31/12/2014),
  • Choisir une formation (Contenue dans la liste des formations éligibles),
  • Créer un dossier de formation,
  • Faire valider le dossier par un opérateur (Conseiller Pôle Emploi, Conseiller en Évolution Professionnelle).

 

À SAVOIR

  • Les heures restent acquises même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi
  • Lorsqu'un salarié utilise son CPF, ses heures de DIF acquises et non utilisées doivent être mobilisées en priorité. Elles sont mobilisables jusqu'au 31 décembre 2020

 

 

LE CHÈQUE RECONVERSION (Aide de la Région Bretagne)


 

LE DISPOSITIF

  • Le Chèque Reconversion est une aide individuelle qui permet d'accompagner les salariés concernés par une procédure de licenciement économique de suivre une formation diplomante ou d'adaptation à l'emploi afin de faciliter leur retour à l'emploi.
  • La formation s'inscrit dans un projet professionnel construit avec le soutien de la cellule de reclassement ou du Pôle Emploi.

 

LES CONDITIONS

  • Salariés concernés par une procédure de licenciement économique, en congé de reclassement.
  • Personnes en contrat de sécurisation professionnelle (CSP).
  • Salariés en situation de chômage partiel qui satisfont, de manière cumulée, aux critères suivants :
  • Être au chômage partiel depuis au moins 3 mois
  • Être titulaire d'une qualification ne permettant pas de retrouver un emploi ou ne pas avoir de qualification
  • Être issu d'une entreprise de moins de 250 salariés.

 

LES DÉMARCHES

  • Le demandeur d’emploi doit se rapprocher de son conseiller de la cellule de reclassement ou son conseiller Pôle Emploi pour construire le projet de formation et initier la demande de chèque reconversion.
  • Le dossier de candidature complet doit être déposé avant l'entrée en formation.
  • Les dossiers sont à retirer et à retourner complétés au siège de la Région.

 

À SAVOIR

  • L'aide de la Région est plafonnée à 3 050 € par projet de formation, portant sur les seuls frais pédagogiques. Ces plafonds ne s’appliqueront pas aux personnes handicapées pour lesquelles un cofinancement sera apporté dans le cadre de la convention conclue avec l’Agefiph.
  • Le chèque reconversion vient compléter un financement, mais ne peut financer à lui seul une formation.

 

 

LES DEMANDEURS D’EMPLOI EN CSP

 

LE DISPOSITIF

  • Le CSP a pour objectif de faciliter le retour à l'emploi et le reclassement des salariés licenciés pour motif économique, grâce à un accompagnement personnalisé associant des périodes de recherche d'emploi, de formation et de travail au sein d’entreprises privées ou d’organismes publics.

 

LES CONDITIONS

  • Tout salarié dont le licenciement pour motif économique est envisagé dans les entreprises de moins de 1000 salariés ou, indépendamment de l’effectif, les salariés des entreprises en liquidation judiciaire ou en redressement.

 

LES DÉMARCHES DANS LE CADRE D'UN PROJET DE FORMATION

  • L'employeur doit se mettre en relation avec Pôle emploi pour toutes ses démarches. Une fois le dossier constitué, Pôle emploi se met en relation avec le service demandeur d'emploi de l'OPCA pour obtenir le financement des actions de formations.

 

À SAVOIR

  • Les Opca financent de 20% à 100% du coût pédagogique total de chacune des actions de formation du contrat de sécurisation professionnelle, à l’exception des frais de transport, de repas et d’hébergement. (Sauf s’il existe un co-financement avec le FPSPP à hauteur de 80%).

 

 

 

VOUS ÊTES SALARIÉ

 

LE PLAN DE FORMATION


 

LE DISPOSITIF

  • Le plan de formation de l'entreprise rassemble l'ensemble des actions de formation retenues par l'employeur pour ses salariés. Le plan de formation concerne deux types d'actions de formation : les actions d'adaptation au poste de travail ou liées à l'évolution ou maintien dans l'emploi, et les actions de développement des compétences.

 

LES DÉMARCHES

  • La formation peut être à l’initiative de l’employeur ou du salarié.
  • La demande émanant du salarié est à soumettre à l’employeur.
  • La formation retenue dans le plan de formation de l’entreprise est financée par l’entreprise.
  • Le salarié prend contact avec le Pôle Formation AMISEP qui se charge d’établir la convention de formation tripartite (Entreprise, Salarié, Pôle Formation AMISEP).

 

 

LE CIF-CDI/CDD


 

LE DISPOSITIF

  • Le congé Individuel de Formation permet aux salariés en CDD ou en CDI, sous certaines conditions, de suivre une formation financé par l’OPACIF de l’employeur (Salarié).

 

LES CONDITIONS

  • Pour le CIF-CDD des personnes salariées : Justifier de 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, dans les 5 dernières années (12mois pour les moins de 26 ans) – dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.
  • Pour le CIF-CDI : Être en CDI - Justifier de 24 mois d’activité, consécutifs ou non, en tant que salarié(e) quelle que soit la nature de vos contrats successifs, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.

 

LES DÉMARCHES

  • Demander une autorisation d’absence à l’employeur
  • S’adresser à l’OPCACIF concerné et demander un dossier de demande de financement
  • Contactez-nous pour échanger sur votre projet et compléter le dossier de demande de financement.

 

À SAVOIR

  • Le CIF-CDD/CDI doit commencer au plus tard 12 mois à compter de l’autorisation d’absence de l’employeur.
  • Les contrats d’apprentissages, contrats de professionnalisation et les contrats aidés sont exclus du calcul des 4 mois exigés, sauf pour les moins de 26 ans.
  • La durée maximum du CIF-CDD/CDI est de 1 an à temps plein ou 1200h en discontinu
  • Il existe un délai de franchise entre deux CIF (Ce délai exprimé en mois est égal à la durée du précédent Cif (en heures) divisé par 12. Il ne peut être inférieur à 6 mois ni supérieur à 6 ans.)

 

LE CPF


 

LE DISPOSITIF

  • Le CPF est un compte qui recense les heures de formation acquises par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu'à son départ à la retraite,
  • Le CPF recense les formations dont peut bénéficier personnellement les salariés et les demandeurs d’emploi.
  • Il s'agit de formations permettant notamment d’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.), ou d'acquérir le socle de connaissances et de compétences, ou d'être accompagné pour la validation des acquis de l'expérience (VAE), ou de réaliser un bilan de compétences, ou de créer ou reprendre une entreprise.
     

LES CONDITIONS

  • Pour un salarié à temps plein, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 120 heures en 5 ans, puis les 30 heures restantes en 2 ans et demi.
  • Pour un salarié à temps partiel, l'alimentation du compte est calculée proportionnellement au temps de travail effectué, sous réserve de dispositions plus favorables prévues par un accord collectif d'entreprise ou de branche.

 

LES DÉMARCHES

  • Pour une formation se déroulant pendant le temps de travail, le salarié doit demander l’autorisation de son employeur 60 jours avant le début de la formation (durée inférieure à 6 mois), ou 120 jours avant le début de la formation si (durée supérieure à 6 mois).
  • L'employeur dispose de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L'absence de réponse dans ce délai vaut acceptation de la demande de formation.
  • Pour une formation suivie en dehors du temps de travail, le salarié n'a pas à demander l'accord de son employeur et peut mobiliser ses heures de formation librement.

 

À SAVOIR

  • Les heures restent acquises même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi
  • Lorsqu'un salarié utilise son CPF, ses heures de Dif acquises et non utilisées doivent être mobilisées en priorité. Elles sont mobilisables jusqu'au 31 décembre 2020

 

 

VOUS ÊTES INTERIMAIRE

 

LE CIF-CDD


 

LE DISPOSITIF

  • Le congé individuel de formation intérimaire (CIF-Intérimaire) vous permet de suivre, au cours de votre vie professionnelle et à titre individuel, la formation de votre choix.

 

LES CONDITIONS

  • Totaliser 1 600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'entreprise de travail temporaire (ETT) qui signe votre autorisation d'absence.

 

LES DÉMARCHES

  • Déposer une demande d’autorisation d’absence en cours de mission ou dans un délai maximum de 3 mois après votre dernier jour de mission

 

À SAVOIR

  • Le CIF doit commencer au plus tard dans les 12 mois après la remise de la demande d'autorisation d'absence.